LES EXCITE-E-S
Accueil du site > Luttes d’ici et d’ailleurs > Barcelone : Une mobilisation d’ampleur contre « Bologne » et la (...)

Luttes d’ici et d’ailleurs

Barcelone : Une mobilisation d’ampleur contre « Bologne » et la répression

vendredi 27 mars 2009, par crooktown

« there’s gonna be war in the streets » Indios de Barcelona, Mano Negra.


Traduction d’un article trouvé trouvé sur le site « Emancipating Education For All » (http://www.emancipating-education-for-all.org)

Manifestations et brutalités policières à Barcelone [18/03 - ?]

Le bâtiment occupé de l’Université de Barcelone a été violemment évacué par la police anti-émeute mercredi (le 18 mars). Les activistes/militants occupaient le bâtiment depuis 118 jours et avaient constitué à l’intérieur une « Commission Internationale » qui organisaient les manifestations/actions et travaillaient à contacter les autres groupes et mouvements qui luttent contre le « processus de Bologne » en Europe.

En réponse aux violences policières et à l’expulsion des occupants, des manifestations de protestation ont éclaté plus tard dans la journée. Les manifestations étaient toujours en cours le 19 mars.

Des vidéos de l’évacuation/expulsion et des manifestations de soutien sont disponibles sur le site Youtube (pour les liens directs voir sur le site « Emancipating Education For All »)

Le lendemain, jeudi 19 mars, une puissante manifestation a réuni 50,000 personnes dans Barcelone pour protester contre les violences policières et exprimer leur solidarité avec les victimes de la répression. Une manifestation similaire a eu lieu à Madrid et a réuni 300 personnes.

J’ai reçu ce récit venant de militants sur Barcelone, hier (mercredi 18 mars) :

Ce matin, les Mossos d’Esquadra (police catalane) sont entrés dans le bâtiment historique de l’Université de Barcelone, la présidence, pour l’évacuer violemment. Ils ont brutalement chargé contre les personnes qui s’étaient pacifiquement rassemblées devant le bâtiment. Ce matin, entre 5h30 et 5h45, 12 cars de police sont arrivés, ils ont évacué la présidence par la force et ont fait usage de la violence. A l’extérieur du bâtiment, des personnes ont fait un rassemblement pacifique : étudiants, enseignants, personnels de l’université, journalistes ou simples citoyens. La police a chargé brutalement toutes ces personnes, mettant le centre de Barcelone en état de siège/sous contrôle policier. Il semble que 17 personnes ont été arrêtées et plus de 100 personnes blessées.

L’assemblée d’occupation de la présidence avait toujours eu la volonté de dialoguer et de débattre. La présidence et les institutions politiques ont prouvé que cette ouverture a pour seule réponse la répression et la plus brutale violence physique. Nous sommes étonnés, indignés et choqués. Ils sont entrés par la force dans un espace de résistance et de pensée critique. Le président et les politiciens sont ceux qui répriment, et qui ainsi appliquent les méthodes franquistes.

Ramirez [président de l’université de Barcelone], Moreso [président de l’UPF, université catalane], Palmada [« secrétaire d’état », chargée des universités et de la recherche en Catalogne], Huguet [Conseiller de Catalogne, chargé de l’Innovation, de l’Entreprise et des Universités], Saura [« Ministre de l’intérieur » de Catalogne], ils sont tous à blâmer/dénoncer.

Les présidents ont décidé de commencer la répression. Aidez-nous à répandre les nouvelles sur la situation actuelle à Barcelone ! Nous pouvons résister et gagner contre le “Processus de Bologne” et la marchandisation/privatisation de l’éducation en général, que si nous sommes unis/solidaires au niveau international/mondial.

La version originale de l’article

4 Messages de forum